Exit Couches

Super sujet pour un premier billet. On va parler de trucs crados. N’empêche que comme toute maman qui se respecte, les trucs crados (de mes enfants, hein !) font partie de mon quotidien. Et je crois pour le coup que je peux me permettre de généraliser : toute maman propriétaire d’enfants en bas âge se trouve en plein dedans. Si, si, avoue ! Tu attends donc, avec un peu de désespoir, que ta rencontre quotidienne avec la Couche Nauséabonde ne soit qu’un lointain souvenir. Chamaca a un an et demi, elle marche à peu près correctement sur ses deux pattes et commence à faire des pipipi et des beurk lorsque sa couche est sale. Je me dis donc, telle la maman impatiente que je suis, qu’il est temps qu’elle commence à se servir des toilettes. Et je dis bien des toilettes, parce que le pot, moi, j’ai jamais pu. S’il y a bien quelque chose de pire que le changement de la Couche Nauséabonde c’est le nettoyage du Pot Dégoûtant. Franchement, ramasser ce truc, le vider, et le nettoyer à chaque fois tout en aspirant les odeurs qui en émanent, sans compter qu’il faut quand même regarder dedans. Il y a des choses comme ça avec les enfants, c'est juste non. Limite c’est pire que la couche. Je sais pas, ça doit être un truc chez moi. Ce n’est quand même pas pour rien qu’on a inventé les lunettes de toilette taille fessier d’enfant ou qu’on a inventé les cuvettes des chiottes en fait.

Je m’y mets donc avec Chamaca et comme je suis déjà passée par là avec son frère, je me dis que cette fois, en tant que maman expérimentée crevée-et-qui-voudrait-bien-voir-le-bout-du-tunnel, ce sera forcément plus facile. Non, parce qu’avec Chamaco ça a quand même été un peu galère. J’ai des funestes souvenirs de mon perpétuel balai-éponge à portée de main et de ma constante mauvaise humeur due à l’odeur de métro parisien qui régnait chez moi. Honnêtement, les premières fois tu t’appliques à bien laver le sol mais au bout de la 30ème fois tu jettes indifféremment une serpillère dessus histoire de cacher le corps du délit. Sans compter que s’il y a un truc  ENCORE plus détestable que le changement de la Couche Nauséabonde et le nettoyage du Pot Dégoûtant c’est le lavage du Slip Souillé. Je partage donc avec toi ces méthodes que j’ai scrupuleusement suivies avec Chamaco. Peut-être tu peux t’en inspirer ou peut-être tu es simplement maso. Je te rassure quand même, à 3 ans et demi Chamaco est propre depuis un bon moment. Faut pas abuser non plus!

La méthode Goulag

Elle consiste à laisser ton enfant mariner dans son slip mouillé tout en lui disant « C’est très bien mon chéri ! » jusqu’á ce que l’inconfort le gagne et qu’il comprenne qu’il est quand même plus agréable de faire pipi aux toilettes. De la psychologie inversée donc. Sauf que mon fils aime le sarcasme. Il était incapable de faire bon usage des chiottes mais il était tout à fait capable de se déshabiller, mettre ses vêtements au sale et d’aller en chercher des propres dans sa commode.

Taux de réussite : 0%

Dans le même genre, la méthode Mossad

Tu assois ton enfant sur la lunette pour mini-fessier et tu l’encourages d’une phrase motivante telle que : « Je m’en fous (plutôt dire "je m'en moque", faut rester polie) que t’aies pas envie, tu vas rester là assis jusqu’à ce qu’il y ait quelque chose qui sorte ! ». Il se trouve que pour Chamaco je ne suis pas aussi intimidante qu’un agent secret. Il me regardait fixement dans les yeux, se levait tranquillement, me claquait la porte au nez et me laissait toute seule comme une conne dans les toilettes. Peut-être songeait-il même à appeler les services de protection de l’enfance.

Taux de réussite : 1% si on ne tient pas compte de la culpabilité 

La méthode camp de naturistes

Alors celle-là, je te dis tout de suite, ta serpillère ne va pas apprécier. On laisse donc l’enfant se balader à poil en dessous de la ceinture. Selon certains pédopsy, cette méthode permettrait de se débarrasser définitivement des couches en 3 jours. Les pédopsy en question, tu en conviendras, n’ont jamais eu affaire à des gamins rebelles, ou à des gamins tout court. Le manque d’un support (c'est à dire la couche) ferait que notre enfant chercherait à faire son affaire dans un lieu sécurisant (la cuvette des chiottes donc). Mais qui a dit que derrière le canapé ou à côté d’un pot de plante n’est pas un lieu sécurisant ?

Taux de réussite : 5% mais cher en produit pour les sols

La méthode par anticipation

Donc, comme son nom l’indique, tu anticipes à quel moment le gamin en question voudra aller aux toilettes. Après les repas, un jus de pomme, un verre d’eau…tu l’assois sans trop tarder avant qu’il salisse sa couche. Ça va marcher, une fois sur dix et tu t’entendras dire: « Tu vois c’est pas compliqué quand même, t’as compris non ? Il suffit de venir aux toilettes quand t’as envie. Tu verras, au bout d’un moment tu n’y penseras même plus, ça va venir tout seul. Alors, pourquoi ? Pourquoi tu continues à m’imposer de te nettoyer les fesses ? Tu vas pas me faire ça jusqu’à la fac quand même ?». Le pauvre gamin te regarde en souriant et tu ne sais pas s’il a juste rien pigé ou s’il de fout de toi. 

Taux de réussite : 10% mais seulement le matin, l’après-midi on a tendance à lâcher l’affaire.

La méthode Oscars

J’avais acheté une grande pancarte blanche que j’avais collé sur la porte des toilettes et des stickers Spiderman, Peppa Pig et autres Minions. L’idée était de lui donner une récompense symbolique à chaque fois qu’il irait aux toilettes et donc de coller un sticker sur la pancarte. Il n’a pas compris le but du jeu mais je le soupçonne de m’avoir bernée. C’était juste marrant de coller des stickers n’importe comment sur la pancarte sans raison aucune et de refaire la déco. Je ne laissais pas les stickers à sa portée, tu penses bien, mais ça ne sert absolument à rien de planquer quoi que ce soit ici, il trouvera forcément.

Taux de réussite : 15% mais la pancarte est jolie

Soyons sérieux deux minutes quand même. Non, parce que des méthodes pour se débarrasser des couches il y en une tonne donc forcément quand tu essayes de trouver la bonne tu es un petit peu dépassée. Après avoir franchement fait le ridicule face à mon gamin, je dois bien me rendre à l’évidence que la seule méthode qui marche, c’est la sienne. Tu as beau lire tout ce que tu peux trouver, il ira aux toilettes quand il sera prêt, un point c’est tout. C’est du moins ce qu’il s’est passé ici. Je ne suis pas trop de l’idée de forcer les étapes et puis mes gamins sortent un peu trop souvent du moule. Donc je me fie à mon instinct et je les laisse faire. Et ça marche souvent mieux que tout ce qu’on pourrait me conseiller. La preuve, Chamaco est cool en fait, au mois de juillet c’était réglé. Je crois qu’il ressentait un peu mon angoisse du mois de septembre qui arrivait, la rentrée, toussa.

Chamaca, pourtant, à l’air d’être plus coopérative que son grand frère. Il y a à peine quelques jours, on applaudissait, le Mec et moi, son premier caca aux toilettes. Je sais, c’est le fun chez nous.

Et toi, tu as fait comment ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !